Martin Bourdanove dessine à ne pas faire autre chose.

Son travail, aussi patient que minutieux, s’en remet strictement aux moyens sommaires qu’engage son auteur : du papier, des crayons et, devant soi, un peu de temps.

S’attacher à dessiner. Se garder de figurer, éviter toute narration, et se tenir suspendu dans l’exécution rêveuse d’un processus élémentaire c’est se tenir bien campé sur les rives de l’imaginaire.

Ne devant rien à la photographie ni à l’image, n’ouvrant à aucune narration, les développements organiques que sont les dessins de Martin Bourdanove tiennent à distance l’actualité comme le sensationnalisme.

 

Dans un monde où les images remplissent jusqu’au fond de nos poches, l’artiste trouve de bonnes raisons de dessiner.

L’ontologie à laquelle tiennent ces dessins en font une œuvre salutaire pour son auteur comme pour ses regardeurs : une œuvre de détox.


Sylvain Sorgato

01 2016 (i), 2016
crayons de couleur 
sur papier à dessin
24 x 18 cm cm

Lucioles

vue d'exposition

Hôtel Elysées Mermoz, du 10 juin au 21 septembre 2016

  • Google+ - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

© 2017 Sylvain Sorgato. Créé avec Wix.com